Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des policiers inspectent la voiture utilisée par les djihadistes.

KEYSTONE/EPA/HAIDER AL-ASSADEE

(sda-ats)

Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi dans une double attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) près de Nassiriya, dans le sud de l'Irak, selon un nouveau bilan communiqué vendredi. Dix nouveaux corps ont été découverts sur le site de l'attaque.

"Il y a 93 blessés, dont beaucoup sont grièvement atteints", a ajouté Jassem al-Khalidi, directeur général de la Santé pour la province de Zi Qar, généralement à l'abri des violences. Un adjoint de M. Khalidi avait fait état jeudi soir de 74 morts, dont sept Iraniens.

Cette attaque près de la ville de Nassiriya, à 300 km au sud de Bagdad est la plus meurtrière depuis la reprise aux djihadistes début juillet de Mossoul, la deuxième ville du pays.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé jeudi soir avoir limogé le chef du renseignement de la province de Zi Qar et ouvert une enquête, notamment au sujet de la compagnie de sécurité qui encadrait des pèlerins dont les bus ont été soufflés par les explosions.

Selon des sources de sécurité, les assaillants étaient déguisés en membres des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi. Ils ont ouvert le feu sur un restaurant puis sont montés dans une voiture avant de se faire exploser à un point de contrôle. L'EI a revendiqué l'attaque dans un communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq.

L'attaque a eu lieu sur une autoroute régulièrement empruntée par des pèlerins et visiteurs venus de l'Iran voisin, en route vers les villes saintes chiites irakiennes de Najaf et Kerbala, plus au nord.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS