Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kurashiki, ville de la préfecture d'Okayama, a été la plus touchée par les pluies torrentielles.

KEYSTONE/AP Kyodo News/KOJI HARADA

(sda-ats)

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Japon ont déjà fait au moins 81 morts et 58 disparus, selon le dernier bilan cité par la chaîne NHK. Les 2000 personnes, isolées par les eaux de crue dans la ville de Kurashiki, ont pu être secourues dimanche.

Kurashiki, ville de la préfecture d'Okayama (ouest) compte un peu moins de 500'000 habitants. Elle a été la plus touchée par les pluies torrentielles qui ont frappé certains départements de l'ouest du Japon, représentant un niveau trois fois supérieur à celui des précipitations habituelles pour un mois de juillet.

Ce bilan particulièrement lourd, en matière de catastrophes liées à l'eau, dépasse celui de 2014 quand 77 personnes avaient été tuées dans des glissements de terrain provoqués par des glissements de terrain à Hiroshima. Il se rapproche de celui d'un typhon qui avait fait 98 morts en 2004. Les chiffres officiels provisoires font eux pour l'instant état d'au moins 57 personnes.

Patients évacués

Des dizaines de patients, certains encore en pyjama, ont été évacués de l'hôpital Mabi, cerné par les eaux de crue à Kurashiki. Cent soixante-dix malades et membres du personnel ont pu être évacués à bord de canots pneumatiques des forces armées.

La pluie devrait continuer à tomber sur certaines régions pendant encore au moins un jour. Les pluies ont provoqué non seulement des crues mais aussi des glissements de terrain. Des personnes se sont retrouvées prisonnières à leur domicile. Certaines ont même dû se réfugier sur le toit de leur maison.

Le gouvernement japonais a mis en place un centre de gestion des urgences au cabinet du Premier ministre. Quelque 54'000 secouristes de l'armée, de la police et des pompiers ont été envoyés dans le sud-ouest et de l'ouest du Japon.

"Les opérations de secours sont maintenues 24 heures sur 24. Nous essayons aussi de remettre en état les infrastructures vitales comme le réseau d'eau et le gaz", a indiqué Yoshihide Fujitani, un responsable de la gestion des catastrophes de la préfecture d'Hiroshima.

"Situation d'extrême danger"

"On est sans nouvelles d'un grand nombre de personnes et beaucoup d'autres ont besoin d'aide. Nous avons engagé une course contre la montre", a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe. "C'est une situation d'extrême danger", a estimé un responsable de l'Agence météorologique japonaise, lors d'une conférence de presse.

Des alertes aux fortes pluies restent en vigueur dans trois préfectures. Quelques 300 mm d'eau devraient tomber lundi matin dans certaines parties à Shikoku, l'une des quatre grandes îles de l'archipel nippon.

L'ordre d'évacuation est maintenu pour environ deux millions de personnes, bien que la pluie ait cessé et que les eaux de crues se soient retirées de certaines régions. Des alertes au glissement de terrain ont été émises dans plus d'un quart des préfectures du pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS