Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il faudra décliner son identité pour voir Metallica - ici à Philadelphie le 12 mai dernier - à Genève l'an prochain (archives).

KEYSTONE/AP The Philadelphia Inquirer/ELIZABETH ROBERTSON

(sda-ats)

Les quelque 20'000 billets prévus pour le concert du groupe de rock Metallica à Genève en avril 2018 seront intégralement nominatifs. L'organisateur Live Music Production entend tester cette méthode de lutte contre le marché gris.

Cette mesure vise à couper l'herbe sous les pieds des revendeurs et des sites Internet spécialisés. "Tous les tickets pour le concert de Metallica, sans exception, seront nominatifs", a indiqué mercredi à l'ats une porte-parole de Live Music Production (LMP), confirmant des informations de l'hebdomadaire genevois GHI.

C'est la première fois qu'un tel test est pratiqué sur l'intégralité de la billetterie, a-t-elle ajouté. Pour LMP, les entrées nominatives constituent une parade à l'absence de réglementation sur le marché gris en Suisse. Après le concert de Metallica, un bilan sera tiré et LMP décidera si la démarche est reconduite.

La méthode pourrait faire école: le festival du Gurten, à Berne, a déjà testé avec succès les entrées nominatives l'an dernier. Chacun pouvait acheter six billets en nom propre et les acheteurs devaient présenter une pièce d'identité à l'entrée.

Le show de Metallica est agendé pour le 11 avril 2018 à Palexpo. Plus de 18'000 billets sont d'ores et déjà vendus, selon LMP. Un guichet pour régler les litiges devrait être installé sur place.

Marché gris autorisé

En Suisse, le marché gris est autorisé sur le principe de la liberté de commerce. Rien n'empêche un acheteur de se procurer un bien licite - ici des billets de concert - pour le revendre, ensuite, à des prix parfois exorbitants.

Le site Internet spécialisé Viagogo, basé à Genève, qui a suscité de nombreuses plaintes, s'est récemment fait taper sur les doigts par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), qui lui a demandé de modifier ses pratiques. La Fédération romande des consommateurs avait dénoncé les méthodes "déloyales" et les tarifs "indicatifs" de Viagogo.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS