Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le Blue Brain Project publie un atlas du cerveau de la souris en 3D

Henry Markram est le fondateur du Blue Brain Project, qui vise à numériser le cerveau d'une souris (archives).

KEYSTONE/POOL REUTERS/DENIS BALIBOUSE

(sda-ats)

Le Blue Brain Project, piloté par l'EPFL, publie le premier atlas numérique du cerveau en 3D. Le projet concerne la souris, mais il pourrait accélérer considérablement les progrès de la science du cerveau, annonce la Haute Ecole lausannoise.

Cet atlas "comble un immense vide dans notre connaissance de 96% des aires du cerveau de la souris", explique mercredi Marc-Olivier Gewaltig, Blue Brain Section Manager. Concrètement, il permet de "naviguer à travers le cerveau de la même manière que Google Earth nous permet de naviguer sur la Terre", écrit-il dans un communiqué.

Le nouvel outil - baptisé Blue Brain Cell Atlas - offre de la 3D à haute résolution, consultable, navigable, annotée et conviviale. Il permet aux neuroscientifiques de visualiser n'importe quelle aire du cerveau de la souris, cellule par cellule, et de télécharger gratuitement les données pour faire de nouvelles analyses et modélisations. Ces résultats sont publiés dans la revue Frontiers in Computational Neuroscience.

Meilleures estimations

Malgré un grand nombre d'études, les cellules n'avaient jusqu'ici été dénombrées que dans 4% des aires cérébrales de la souris et ces estimations variaient, rappelle Henry Markram, fondateur et directeur du Blue Brain Project. L'atlas offre de meilleures estimations, même pour la plus petite aire connue du cerveau du rongeur.

Connaître les composants des circuits et comment ils sont arrangés constitue un point de départ essentiel pour modéliser le cerveau, ajoute Csaba Erö, auteur principal et créateur de l'atlas. Avec ses collègues, il a récolté, analysé et intégré des milliers d'échantillons de tissu cérébral de souris.

Etape révolutionnaire

Le résultat est un atlas navigable numériquement, une étape "révolutionnaire", souligne le communiqué de presse. Les chercheurs sont invités à l'utiliser et à y ajouter des données, pour l'améliorer encore. "Afin d'avancer de manière collaborative vers la réalité de ce qui se trouve dans le cerveau de la souris", ajoute M. Markram.

Le Blue Brain Project fait partie du vaste projet de recherche européen Human Brain Project, qui vise à simuler par ordinateur un cerveau humain complet. Cet immense chantier, qui a décroché plus d'un milliard de francs de soutien, avait suscité les critiques d'une partie de la communauté scientifique. Celle-ci ne cachait pas ses doutes sur l'intérêt de tels travaux pour comprendre le fonctionnement du cerveau.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.