Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Brésil a passé l'écueil mexicain en 8e de finale de la Coupe du monde. Conduite par Neymar, auteur d'un but et d'un assist, la Seleção s'est imposée 2-0 à Samara.

La sélection auriverde a livré une prestation sérieuse pour évincer d'âpres Mexicains, préférant la sobriété à l'épate. Il a toutefois fallu l'un ou l'autre coup de génie aux Brésiliens pour passer l'épaule, à l'image de celui qui a permis de débloquer la situation à la 50e minute: talonnade de Neymar pour Willian qui percute côté gauche, centre ras de terre pour ce même Neymar, dont le tacle envoie le ballon dans les filets.

La superstar brésilienne a célébré son but avec rage de vaincre, n'oubliant pas non plus de mettre un doigt devant sa bouche, comme pour faire taire ses (nombreux) détracteurs depuis le début du Mondial. Pas sûr toutefois que cela suffise à atténuer les critiques, la diva du PSG ayant aussi brillé par sa capacité à en rajouter sur les fautes. Il a certes été très souvent accroché par les Mexicains, mais il en a parfois fait des tonnes, comme lorsqu'il s'est tordu de douleurs après une faute de Layun (71e) qui n'a même pas valu un carton au défenseur mexicain.

Neymar a assuré l'essentiel en ouvrant la marque, puis en offrant le 2-0 à Firmino en fin de match. Le no 10 n'a toutefois pas été le seul à se mettre en évidence lundi à Samara. Très remuant, Willian a été dans tous les bons coups. La défense auriverde, difficile à bouger, s'est aussi illustrée par son aplomb, si bien qu'elle n'a jamais été réellement mise en danger. N'a-t-elle pas d'ailleurs encaissé qu'un seul but depuis le début du tournoi, lors de son premier match contre la Suisse ?

Côté mexicain, la palme revient incontestablement à Ochoa. Le gardien du Standard de Liège a réussi plusieurs arrêts décisifs, sans lesquels le Mexique ne serait pas resté si longtemps dans la partie. Cela ne consolera pourtant pas le Mexique, pour qui la malédiction des 8es de finale se poursuit: cela fait désormais sept éditions de suite qu'El Tri se fait sortir à ce stade de la compétition!

La série, positive celle-ci, se poursuit également pour le Brésil. C'est la septième fois de suite, soit depuis l'édition 1994, que la Seleção va en quart de finale du Mondial, où elle affrontera la Belgique ou le Japon vendredi à Kazan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS