Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Un responsable brésilien a qualifié de "vaurien" et de "grande gueule" le secrétaire de la FIFA Jérôme Valcke pour ses critiques acerbes sur les retards dans les préparatifs pour le Mondial 2014.
Le dirigeant de la FIFA "est déjà exclu" comme interlocuteur du gouvernement, a déclaré Marco Aurelio Garcia, un des principaux conseillers de la présidente Dilma Rousseff, dans des déclarations publiées par le quotidien "O Globo".
"Ce type est un vaurien", a-t-il dit à Hanovre, en Allemagne, où Mme Rousseff effectuait une visite officielle, en réaction aux propos de M. Valcke qui avait déclaré vendredi que le Brésil devait se donner "un coup de pied aux fesses", exprimant l'exaspération de la FIFA devant les retards dans les travaux d'infrastructures, à deux ans de l'échéance.
Le Brésil a réagi samedi en annonçant qu'il ne considérait plus M. Valcke comme un interlocuteur pour l'organisation de la Coupe du monde.
"La présidente a des sujets d'irritation plus importants que les commentaires d'une grande gueule", a ajouté M. Garcia. Il a souligné que les propos de Valcke étaient inappropriés. "Il n'est pas un problème pour nous, il est un problème pour la FIFA."
Pour sa part, Jérôme Valcke avait qualifié ce week-end de "puérile" la réaction du Brésil.

ATS