Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant minier brésilien Vale, numéro un mondial du minerai de fer, a dégagé un bénéfice net de 657 millions de dollars (622 millions de francs) pour 2014, en hausse de 12,5%, malgré une "année difficile" en raison de la chute des prix des matières premières et de la dépréciation du real.

"En 2014, Vale a enregistré plusieurs records de production, a encore réduit ses dépenses de 1,21 milliard de dollars (...), a procédé à une réduction supplémentaire de ses investissements de 2,25 milliards, a conclu un partenariat stratégique dans le domaine du charbon au Mozambique, et a versé 4,2 milliards de dividendes, en maintenant une structure saine de son capital", a souligné jeudi le groupe.

"2014 a été une année particulièrement difficile, en raison de la chute qui s'accentue depuis cinq ans des prix des matières premières, mais dans le même temps, cela montre la capacité de Vale a faire face", a fait valoir Luciano Siani, directeur financier de Vale.

Luciano Siani a fait état d'une production record de minerai de fer en 2014, utilisé dans la production d'acier et produit phare du groupe minier, à 331,6 millions de tonnes. Il a également mis en avant les records obtenus dans la production de charbon et d'or, et dans celle de nickel, la plus importante depuis 2008.

Offre abondante de fer

Autant d'éléments qui permettent au groupe "de faire face à la chute du prix du minerai de fer qui est en moyenne de 28% en 2013-2014", a-t-il affirmé. Les cours baissent en raison d'une offre très abondante et d'une demande au ralenti en Chine, principal marché.

Pour tenter d'y faire face, Vale a aussi annoncé récemment une réduction drastique de son plan d'investissement pour 2015, à 10,1 milliards de dollars. Ce sera la quatrième année consécutive que le groupe taille dans ses investissements.

Luciano Siani a estimé jeudi que les bénéfices de 2014 étaient en deçà du potentiel du groupe en raison de la dépréciation du real face au dollar pour la deuxième année consécutive, qui a affecté la dette de Vale, principalement libellée en dollars.

Au quatrième trimestre 2014, Vale a enregistré une perte de 1,849 milliard de dollars contre une perte de 6,451 milliards un an plus tôt. En Suisse, le groupe brésilien a installé en 2006 le siège de Vale International à St-Prex (VD).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS