Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré le temps maussade, près de 120'000 personnes se sont pressées dans plus de 350 exploitations paysannes pour le traditionnel brunch à la ferme du 1er Août. Parmi elles, une invitée de marque, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf.

Mme Widmer-Schlumpf s'est rendue à Valendas, dans son canton d'origine des Grisons, pour partager la table de la famille Stucki, indique samedi un communiqué de l'Union suisse des paysans (USP).

De nombreuses exploitations affichaient complet depuis plusieurs jours. Sur la table, des spécialités et des produits régionaux. "Cela permet par exemple aux visiteurs de découvrir l'environnement de la poule qui a pondu les oeufs qu'ils ont eu le plaisir de déguster", détaille le communiqué.

L'an dernier, près de 150'000 personnes avaient participé au brunch à la ferme. Cette baisse de fréquentation n'est pas liée au temps mitigé, explique à l'ats Brigitte Süess, de l'USP. "De nombreux exploitants, qui participaient pour la première fois, proposaient des emplacements plus petits, avec moins de places."

En Suisse romande, 75 exploitations familiales ont pris part à l'opération. "Cela correspond à la moyenne des quinze dernières années. S'il y a eu une baisse sensible du nombre de paysans participant au brunch depuis 20 ans au niveau national, ce n'est pas le cas en Suisse romande", précise Loïc Bardet de l'association Agora.

ATS