Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'exploitant de casinos Caesars Entertainment a annoncé jeudi avoir placé sa principale division, propriétaire du célèbre Caesars Palace à Las Vegas, sous la protection de la loi américaine sur les faillites, qui va lui permettre d'opérer à l'abri de ses créanciers.

Le groupe a demandé à placer sa filiale Caesars Entertainment Operating (CEOC) sous ce régime, qui lui permet de poursuivre ses activités tout en étant protégé des demandes de ses créanciers, dans le cadre d'un plan de restructuration visant à "réduire significativement la dette à long terme et les paiements d'intérêt annuels", indique-t-il dans un communiqué.

Le plan du groupe a été approuvé par 80% des créanciers privilégiés, les premiers à être honorés en cas de liquidation, affirme le groupe. Cette opération n'affectera pas dans l'immédiat les activités du groupe, qui continuera à accueillir normalement joueurs et spectacles dans ses locaux et à payer ses fournisseurs.

La restructuration "est le résultat de plusieurs années d'efforts visant à améliorer la santé des comptes de CEOC, y compris des investissements importants dans l'acquisition ou la modernisation d'actifs, en particulier à Las Vegas", a commenté le président de la filiale Gary Loveman cité dans le communiqué.

44 casinos

Le plan devrait permettre à CEOC de réduire sa dette d'environ 10 milliards de dollars (10,2 milliards de francs), à 8,6 milliards, et de diminuer au passage le coût des intérêts annuels sur cette dette d'environ 75%, en les faisant passer de 1,7 milliard de dollars à environ 450 millions.

Créé à Reno, dans le Nevada, en 1937, Caesars Entertainment a été racheté par les fonds Apollo et TPG en 2008. Il a depuis pâti d'une baisse de son activité après l'éclatement de la crise financière, de son échec à décrocher une licence pour opérer à Macao en Chine, la capitale mondiale des casinos, et de son fort endettement.

La filiale que la groupe souhaite restructurer, Caesars Entertainment Operating, possède ou gère 44 casinos et pôles hôteliers, opérant principalement sous les marques Caesars, Harrah's et Horseshoe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS