Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée égyptienne a promis lundi de "venger" ses 16 gardes-frontière tués la veille dans le Sinaï par des "terroristes" qui se sont ensuite infiltrés en Israël avant d'être neutralisés. Elle a accusé des éléments de l'enclave palestinienne de Gaza d'avoir appuyé les assaillants.

Cette attaque, la plus grave contre les forces égyptiennes dans la péninsule depuis les accords de paix israélo-égyptiens de 1979, qui ont rendu le Sinaï à l'Egypte, augmente la pression sur l'Egypte pour qu'elle reprenne en main la péninsule où la situation s'est dégradée depuis la révolte de l'an dernier.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le ministre de la Défense Ehud Barak se sont rendus sur le site de l'attaque côté israélien, M. Barak émettant "l'espoir que cela soit un rappel pour les Egyptiens de la nécessité d'être vigilants et efficaces de leur côté".

Tirs de mortier de Gaza

"Les Egyptiens ne vont pas attendre longtemps avant de voir la réaction" à cette attaque perpétrée par des "terroristes", a indiqué le Conseil militaire égyptien.

Les militaires ont précisé que les auteurs de l'attaque étaient au nombre de 35 et avaient été appuyés pendant l'assaut, qui a eu lieu au moment du repas de rupture du jeûne musulman de ramadan, par des tirs de mortier venant de Gaza.

Le commando, soupçonné de faire partie de la mouvance islamiste "jihadiste" par un responsable égyptien de la sécurité, a attaqué un poste-frontière entre l'Egypte et Israël, avant de pénétrer en territoire israélien avec un blindé pris aux gardes-frontière et d'être neutralisé. Huit membres du commando ont été tués, selon M. Barak.

Secteur démilitarisé

L'armée égyptienne n'est que très faiblement présente dans la péninsule désertique en raison de la démilitarisation de ce secteur prévue par les accords de paix avec l'Etat hébreu.

Les autorités israéliennes ont mis en garde à de nombreuses reprises contre une recrudescence d'activité dans ce secteur de la part de groupes radicaux installés dans le Sinaï ou venant de l'enclave palestinienne de Gaza, qui possède une frontière avec l'Egypte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS