Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au terme d'un match d'une très grande intensité, le Canada a pris le meilleur 4-1 sur la République tchèque à Paris. A Cologne, l'Allemagne a réussi un exploit avec un succès 2-1 sur les Etats-Unis.

Le Canada et la République tchèque ont mis le feu à Bercy. Près de 9000 spectateurs ont suivi un match haletant, qui n'avait rien à voir avec la prestation des Finlandais, terriblement ennuyeuse dans l'après-midi. Les Tchèques se sont fait "manger" physiquement par les Canadiens dans la première moitié de la partie. Quelle surprise de voir cette équipe forte d'un seul match amical de préparation mardi contre la Suisse (4-1) maltraiter de la sorte des Tchèques à la carrure pourtant impressionnante.

Les Canadiens ont ouvert le score par O'Reilly sur un superbe service de Scheifele (7e). Les Tchèques ont essayé de s'en sortir par des contres. Sur l'un deux, Rutta a ajusté le poteau. Devant ce pressing hyper-agressif, les "Fribourgeois" Roman Cervenka et Michal Birner ont essayé de s'en sortir avec leurs qualités. Birner s'est montré très travailleur dans la récupération des palets à la bande. Les deux hommes ont même été alignés ensemble sur le jeu de puissance.

Les Canadiens ont un peu tué le match avec leur 2-0 au tout début de la deuxième période en supériorité numérique sur un tir placé de Matheson. Le portier Pickard (Colorado) a effectué ensuite une belle série d'arrêts. Il a aussi été aidé par la maladresse des Tchèques à l'image de Jan Kovar qui a manqué la cage vide (35e). Les Tchèques ont enfin trouvé l'ouverture par Lukas Radil à 5 contre 4 (53e) mais le défenseur Tyson Barrie a redonné deux buts d'avance aux Canadiens sur un excellent service de Konecny deux minutes plus tard.

A Cologne dans une Lanxess Arena en transe, les Allemands ont réussi une entrée remarquée et remarquable. Le héros local Patrick Hager des Kölner Haie a donné la victoire à l'Allemagne à la 54e sur un but en supériorité numérique. L'autre grand héros de la soirée a été le portier Thomas Greiss de l'organisation des New York Islanders, qui a tenu malgré un siège parfois étouffant des Américains. Ceux-ci n'ont trouvé qu'une fois l'ouverture sur un tir placé du défenseur des Arizona Coyotes, Connor Murphy (51e).

Ainsi comme en 2010 à Mannheim, l'Allemagne a posé un premier jalon pour une qualification en quarts de finale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS