Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cette répétition de l'élection à Belfort n'a pas passionné les électeurs: moins de 30% des électeurs se sont rendus aux urnes (image d'illustration).

KEYSTONE/AP/CLAUDE PARIS

(sda-ats)

Le candidat Les Républicains à l'élection législative partielle organisée dimanche dans le Territoire de Belfort est arrivé en tête au premier tour de scrutin. Ian Boucard a obtenu 39% des suffrages, annonce la préfecture.

Il affrontera dimanche prochain au second tour Christophe Grudler, candidat MoDem soutenu par La République en marche (26,7%). Les deux hommes étaient déjà arrivés en tête lors du scrutin de juin invalidé par le Conseil constitutionnel mais dans un rapport inversé: M. Grudler avait obtenu 31,7% des voixcontre 27,7% pour Boucard. Ce dernier s’était imposé au second tour avec 279 voix d'avance.

Le Conseil constitutionnel avait annulé l’élection de Ian Boucard en raison de tracts que ce dernier avait diffusés avant le second tour du mois de juin, laissant croire que le FN et La France insoumise appelaient à voter en sa faveur.

M. Boucard a mis en avant son bilan de début de mandat durant lequel il a défendu l’avenir du constructeur ferroviaire Alstom, dont le site est à Belfort. Christophe Grudler a de son côté dénoncé la "tricherie" de son adversaire LR qui pourrait provoquer le "rejet" des électeurs.

Effondrement du FN et du PS

Aucun des autres candidats n’est en mesure de se maintenir dans un contexte où moins de 30% des électeurs se sont rendus aux urnes. La candidate de La France insoumise, Anaïs Beltran, est en troisième position avec 11,6% des voix, contre 12,17% en juin.

A l’extrême droite, le candidat du Front national, Jean-Raphaël Sandri, obtient 7,52% des voix, loin des 17,5% de juin. Sophie Montel, ex-FN passée au nouveau mouvement chez les "Patriotes" de Florian Philippot, n’obtient que 2% du total.

Le Parti socialiste s'effondre, avec seulement 2,60% des voix.

Défilé de personnalités

Belfort a focalisé l'attention des états-majors des partis politiques français ces dernières semaines. La ministre Jacqueline Gourault (en fonction auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb) est ainsi venue sur place soutenir le candidat de LREM.

Jeudi soir, le délégué général du parti d'Emmanuel Macron (LREM), Christophe Castaner, et le président du Modem, François Bayrou, étaient attendus en meeting à Belfort. Quant au député frontiste Gilbert Collard et le dissident Florian Philippot, tous deux se sont croisés le week-end dernier dans les rues du chef-lieu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS