Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités et la population genevoises ont commémoré lundi matin la Restauration de la République. Des coups de canon ont été tirés pour marquer le départ des troupes napoléoniennes et l'indépendance retrouvée de Genève le 31 décembre 1813.

Trois pièces d'artillerie ont tiré aux premières lueurs de l'aube chacune 23 coups de canon correspondant aux 23 cantons suisses. Après une aubade sur la promenade de la Treille, le président du Conseil d'Etat Charles Beer a exprimé ses voeux devant quelque 300 personnes.

Une collation et le culte de la Restauration à la cathédrale Saint-Pierre ont suivi. La Chancellerie d'Etat a indiqué que l'année prochaine, le 200e anniversaire de l'événement sera l'occasion d'une célébration plus importante.

Chef-lieu du Léman

En 1798, occupée militairement, Genève avait été annexée à la France et devint chef-lieu et préfecture du département du Léman. Suite aux défaites de l'armée napoléonienne, les troupes françaises se retirent de la ville le matin du 30 décembre 1813.

Les troupes autrichiennes arrivent à Genève dans l'après-midi, annonçant la restauration de l'ordre ancien. Le 31 décembre, une proclamation d'indépendance est préparée et un gouvernement provisoire constitué. Genève retrouve son statut de république indépendante et le canton rejoint la Confédération 17 mois plus tard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS