Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuf mois après le vote de Moutier (BE) sur son rattachement au canton du Jura, le Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) et le président de la délégation du gouvernement aux affaires jurassiennes Charles Juillard déplorent de ne pas pouvoir aller de l'avant en raison des recours (photo prétexte).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le gouvernement jurassien déplore la lenteur de l'examen des recours liés au vote de Moutier (BE) par la préfecture du Jura bernois. Il estime que cette attente a pour effet de laisser la situation se détériorer dans la cité prévôtoise.

"Face à l'incertitude, les fronts se crispent forcément", a déclaré samedi le ministre jurassien Charles Juillard lors de l'assemblée des délégués du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ). "Certains espèrent toujours que le vote sera invalidé et promettent de tout faire pour que la ville de Moutier reste bernoise", a-t-il ajouté.

Le gouvernement jurassien ne cache plus sa frustration de ne pouvoir avancer concrètement. Il rappelle que son homologue bernois refuse d'ouvrir les négociations avant que les recours n'aient été rejetés. "Difficile d'aller de l'avant dans ces conditions", a estimé Charles Juillard selon la version écrite de son discours.

Il y a près de neuf mois que la population de Moutier a choisi, avec une majorité de 51,7% des votants, de quitter le canton de Berne pour celui du Jura. Mais des procédures judiciaires auprès de la Préfecture du Jura bernois retardent le transfert de la cité prévôtoise et de ses 7530 habitants.

Calendrier difficile à tenir

Le gouvernement jurassien a établi unilatéralement un calendrier avec une entrée de Moutier dans le Jura au 1er janvier 2021, date qui correspond au début d'une nouvelle législature. Mais le ministre Charles Juillard ne s'en cache pas, cette échéance sera difficile à tenir en raison des recours.

"Nous y verrons plus clair d'ici quelques mois, en fonction du moment où sera rendue la décision finale de la préfète concernant les recours et également de la durée des négociations avec le Conseil-exécutif bernois pour l'adoption du concordat", a relevé devant les délégués du MAJ Charles Juillard.

Mais le président de la délégation du gouvernement aux affaires jurassiennes observe que malgré cette incertitude de nombreux acteurs économiques, touristiques et culturels ont déjà intégré le changement de canton dans leur stratégie. Et de citer la Banque cantonale du Jura qui veut ouvrir une agence à Moutier en 2019.

Unité du Jura

Le rattachement de Moutier au canton du Jura sera la priorité du Mouvement autonomiste jurassien au cours des trois prochaines années, a souligné son secrétaire général Pierre-André Comte. Pour le MAJ, la restauration de l'unité du Jura dans un canton confédéré souverain reste la solution à la Question jurassienne.

Les délégués réunis à Bassecourt (JU) ont adopté une résolution dans laquelle le MAJ assure l'Etat jurassien de toute sa confiance dans les futures négociations sur l'élaboration d'un concordat intercantonal sur le transfert de Moutier. Le texte dénonce aussi l'attitude de ceux qui refusent le résultat du 18 juin 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS