Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a publié un guide d'identification du capricorne asiatique, qui s'attaque à de nombreuses essences d'arbres feuillus. Le guide doit permettre aux professionnels des forêts de signaler aux autorités la présence de l'insecte.

Le capricorne asiatique (Anoplophora glabripennis) arrive généralement en Suisse dans du bois d’emballage, rappelle l'OFEV lundi. Le capricorne asiatique des agrumes (Anoplophora chinensis), qui lui ressemble fortement, est généralement importé avec des arbustes.

Les deux espèces s’attaquent à de nombreuses essences feuillues et peuvent entraîner la mort d’arbres sains. L’ordonnance sur la protection des végétaux les a classées parmi les organismes de quarantaine et toute infestation doit obligatoirement être signalée.

Canton de Fribourg et Winterthour

Le capricorne asiatique donne notamment du fil à tordre au canton de Fribourg, qui bénéficie d'une aide de 724'000 francs de la Confédération pour son éradication.

L'insecte a été découvert pour la première fois en Suisse en 2011 dans la commune de Brünisried (FR), à une dizaine de kilomètres de Marly (FR). En septembre 2013, malgré les contrôles intensifs mis en place, plusieurs individus et des pontes fraîches avaient à nouveau été trouvés.

En juillet et septembre 2014, la présence de l'insecte a à nouveau été signalée à Marly. Plus de 700 arbres ont été abattus et brûlés après la découverte des deux foyers. L'insecte nuisible a aussi parasité les arbres de Winterthour, où 250 feuillus ont dû être abattus. En automne 2013, de nouvelles larves ont été détectées.

Ces gros insectes noirs tachetés de blanc aux longues antennes n'ont plus été signalés à Winterthour depuis, ni à Marly depuis septembre 2014. Pourtant, on ne pourra souffler que lorsqu'aucun de ces coléoptères, ni oeufs ou larve n'auront été trouvés pendant quatre ans. A chaque découverte, ce délai redémarre.

ATS