Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Chaque année, le nombre d'espèces menacées continue de croître de manière inquiétante dans le monde. En Suisse, le loup et le lièvre figurent parmi les perdants de l'année 2010, selon le WWF. En revanche, les castors réinvestissent régulièrement le territoire.
L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a recensé en 2010 pas moins de 18'351 espèces menacées, soit un tiers de l'inventaire étudié. Par rapport à 2008, cela représente une augmentation de 8%. Les poissons sont particulièrement vulnérables.
La Suisse n'échappe pas à ce tableau préoccupant, relève le WWF Suisse qui a publié mardi son bilan. Parmi les perdants figure notamment le loup, alors qu'il jouit en principe d'une protection internationale assez stricte.
On estime ses effectifs à environ quinze spécimens sur sol helvétique 15 ans après sa réapparition. Et pourtant, le Conseil national a décidé lors de sa session d'automne que cet animal devrait pouvoir être abattu plus facilement dès lors qu'il menace le gibier des chasseurs.
Le gouvernement va devoir renégocier la Convention de Berne qui protège dans toute l'Europe le loup ainsi que des centaines d'autres espèces. Une sortie de la Suisse de cet accord n'est pas exclue, selon le WWF.
Habitat du lièvre menacéL'organisation s'inquiète également du sort du lièvre. Sur le territoire suisse, leurs effectifs s'élèvent en moyenne à 2,7 lièvres par km carré. Dans certaines régions, ce taux chute même à 1,5.
Le WWF juge la situation dramatique. Les experts considèrent en effet comme déjà critique une densité comprise entre 2 et 6 de ces mammifères par km carré. En cause: l'urbanisation, les routes, les zones industrielles et l'agriculture intensive qui fragilisent toujours davantage leur habitat.
Castors en forceMais l'année a également confirmé des développements réjouissants. En Suisse, les castors, jadis exterminés, se sont définitivement réinstallés chez nous. Selon le dernier recensement, environ 1600 de ces rongeurs peuplent les cours d'eau entre le lac de Constance et le Léman, jusqu'au Valais.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS