Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

JO 2012 - La course en ligne des JO 2012 a viré au cauchemar pour Fabian Cancellara et l'équipe de Suisse, à 15 km de l'arrivée.
Le Bernois a chuté alors qu'il semblait prêt à placer un démarrage dont lui seul a le secret. Aucune fracture n'a été décelée à son épaule droite, mais sa participation au contre-la-montre de mercredi est remise en question.
"Les prochains jours seront extrêmement importants pour la récupération", a souligné dans un communiqué le tenant du titre du contre-la-montre. Les examens auxquels il s'est soumis (ultrasons, IRM et radiographies) ont révélé qu'il souffrait d'une contusion à l'épaule droite ainsi que d'un hématome. Spartacus avait, faut-il le rappeler, été victime d'une quadruple fracture de la clavicule le 1er avril dernier dans le Tour des Flandres.
"Les mots me manquent. Les larmes sont plus fortes que la douleur", avait-il expliqué auparavant sur son compte Twitter. Le Bernois (106e à 5'43'' d'Alexandre Vinokourov), qui est parti tout droit dans un virage à droite à 90 degrés, ne s'était pas attardé sur la ligne d'arrivée. Il avait ignoré les appels de la cheffe de presse de Swiss Cycling. Déception, frustration et douleur sont autant de maux qui auront du mal à se dissiper d'ici au 1er août, date d'un contre-la-montre dont il devait à nouveau être l'un des grands favoris.
Ses quatre équipiers avaient pourtant su lui écrire un scénario de rêve. Présents dans tous les bons coups, Gregory Rast (8e à 8'' du vainqueur), Martin Elmiger (57e à 40''), Michael Schär (87e à 40'') et Michael Albasini (96e à 50'') ont abattu un travail considérable, obligeant les favoris britanniques à livrer un interminable contre-la-montre par équipes en tête du peloton et protégeant parfaitement leur leader.
"Un grand merci à notre coach (réd: Luca Guercilena) qui peut être fier de notre tactique, parfaite jusqu'à ma chute. Je suis si fier de Rast, Schär et Elmiger. Ils ont couru à la perfection pour moi. Ma journée parfaite s'est terminée sur le bas côté", a d'ailleurs souligné Fabian Cancellara sur son compte Twitter. "Je suis déçu et fâché d'être tombé de la sorte", a-t-il ajouté dans le communiqué transmis par Swiss Cycling.
Seul Martin Elmiger ne faisait ainsi pas partie de l'échappée décisive, qui comptait une trentaine de coureurs et s'était dessinée à quelque 40 km de l'arrivée après une attaque de Philippe Gilbert. Fabian Cancellara, qui avait lancé parfaitement la délégation suisse aux JO 2008 en glanant le bronze - transformé en argent après la disqualification de Davide Rebellin - lors de la première journée de compétition, n'avait pas dû passer la moindre petite seconde en tête de la course. Jusqu'à sa chute...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS