Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les piqûres de guêpe se produisent surtout à la fin de l’été et en automne. Contrairement aux abeilles, les guêpes conservent leur aiguillon après la piqûre et peuvent donc piquer plusieurs fois (archives).

KEYSTONE/SIGI TISCHLER

(sda-ats)

Qui dit fin de l'été dit souvent guêpes plus agressives. Avec les beaux jours qui arrivent, ces insectes sont très actifs, prévient le Centre d'allergie suisse aha!. Il met en garde contre les piqûres, surtout pour les personnes allergiques.

Si l'on adopte un comportement inadéquat, les guêpes peuvent se montrer dangereuses, indique le centre dans un communiqué. Jusqu'à la fin de l'automne, c'est surtout des guêpes "commune" et "germanique" qu'il faut se méfier. Cet appel à la prudence concerne avant tout les 3 à 4% de personnes allergiques au venin. Pour elles, une piqûre risque de s'avérer mortelle.

Lors d’une réaction allergique, les symptômes peuvent se manifester en quelques minutes, mais au plus tard une heure après. Ils peuvent être "anodins", comme des gonflements locaux et des démangeaisons, ou plus graves: vomissements, crises d’étouffement, palpitations, voire une perte de connaissance et un arrêt respiratoire.

Set d'urgence

Les allergiques devraient toujours porter un set d'urgence et éventuellement même une seringue d'adrénaline prête à l'emploi, d'après le centre d'allergie. Les médicaments prescrits doivent être pris juste après une piqûre, avant même l’apparition d’une réaction allergique. Et dans tous les cas, il faut immédiatement avertir le médecin.

Les piqûres peuvent aussi se révéler dangereuses pour les individus qui ne sont pas allergiques, si la guêpe les pique dans la bouche ou la gorge. Elles surviennent surtout à la fin de l’été et en automne. Contrairement aux abeilles, les guêpes conservent leur aiguillon après leur forfait, et peuvent donc piquer plusieurs fois.

ATS