Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Champion d'Europe en titre, Chelsea a besoin d'un véritable miracle pour pouvoir défendre sa couronne au printemps prochain. Battus 3-0 à Turin par la Juventus, les Londoniens sont au bord du K.O.
Leur survie est entre les mains du Shakhtar Donetsk. Déjà qualifiés, les Ukrainiens doivent battre la Juventus le 5 décembre. C'est l'unique résultat qui laissera la porte des huitièmes de finale ouvertes aux Blues, à conditions bien sûr qu'ils s'imposent le même soir à Stamford Bridge devant Nordsjaelland.
La Juventus a exercé un ascendant total sur cette rencontre au sommet. Les Champions d'Italie ont forcé la décision sur des réussites de Quagliarella (38e), Vidal (61e) et Giovinco (91e). Le Napolitain trouvait l'ouverture en déviant de l'intérieur gauche une frappe de Pirlo. Quant au Chilien, il réussissait le break sur un service d'Asamoah, sa frappe étant légèrement déviée par le malheureux Ramires. Enfin, Giovinco exploitait un service de Vidal pour devancer la sortie de Cech.
Qui a dit que Stephan Lichtsteiner n'avait plus sa place à la Juventus ? Absent contre la Lazio samedi en raison d'une légère blessure, le Lucernois a tout simplement sonné la charge. Incisif comme jamais sur son flanc droit, il obligeait dès la 4e minute Cech à réaliser un arrêt de classe. Le capitaine londonien déviait ainsi sur la poteau sa reprise sur un centre de Vucinic.
Quelques secondes après l'ouverture du score de Quagliarella, il était encore à la finition d'une action qui voyait Cole suppléer son gardien sur la ligne. Dans le dispositif en 3-5-2 des Piémontais, Lichtsteiner a vraiment tenu un rôle essentiel.
Dépassés durant toute cette rencontre, les Londoniens ont dévoilé toutes leurs limites. Les rares éclairs d'Oscar et de Hazard ne peuvent pas occulter un jeu collectif devenu bien pauvre ces dernières semaines. Six mois après avoir mené son équipe à la victoire en Ligue des Champions, Roberto di Matteo peut nourrir désormais une crainte légitime: celle de ne pas passer l'hiver.
Shakhtar Donetsk a assuré sa qualification à Copenhague en s'imposant 5-2 devant Nordsjaelland.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS