Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chantier qui donnera naissance au projet de domaine skiable géant du milliardaire égyptien Samih Sawiris progresse. Les travaux pour la construction d'un deuxième télésiège à six places, devisé à 9,5 millions de francs, ont démarré jeudi sur le col de l'Oberalp.

L'installation, qui reliera le col de l'Oberalp à Calmut (GR) sur 970 mètres devrait être opérationnelle pour la saison d'hiver 2016/2017. C'est ce qu'indique jeudi la société Andermatt Swiss Alps, responsable du projet destiné à devenir le plus grand domaine skiable de Suisse centrale en reliant les stations d'Andermatt UR et Sedrun GR.

La construction du télésiège de 46 places, prévu pour transporter jusqu'à 2400 personnes par heure, a pu démarrer en l'absence de recours de la part des organisations environnementales. La preuve, selon Andermatt Swiss Alps, d'une collaboration constructive entre les planificateurs et les représentants de ces ONG.

Plusieurs associations s'étaient vivement opposées au projet de Samih Sawiris, avant de parvenir à un accord en 2013. Pro Natura, WWF, VCS, Moutain Wilderness et la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage (FP) avaient retiré leur recours. Elles doutent cependant toujours du bien-fondé du projet en matière de développement durable.

Dix installations d'ici 2020

Ce télésiège est l'une des dix installations qui doivent voir le jour d'ici 2020. Le premier coup de pelle a été donné en juillet avec la construction du télésiège six places reliant les stations de Gurschen et Gurschengrat. Une seconde étape en 2019 donnera le jour à quatre nouvelles installations.

Avec ses 120 kilomètres de pistes, le futur domaine détrônera Engelberg-Titlis, jusqu'alors plus grand domaine skiable de Suisse centrale. Les cantons d'Uri et des Grisons ont participé au projet avec une contribution unique de respectivement cinq et trois millions de francs.

ATS