Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le chauffeur du car prévenu d'infractions à la LCR

Le chauffeur du car qui avait pris feu jeudi dans un tunnel à la sortie de Porrentruy (JU) a été entendu en qualité de prévenu d'infractions à la loi sur la circulation routière par le Ministère public jurassien.

Police cantonale jurassienne

(sda-ats)

Le chauffeur du car qui avait pris feu jeudi dans le tunnel autoroutier près de Porrentruy (JU) a été inculpé par la justice jurassienne. Selon divers témoignages, le véhicule avec 54 personnes à bord avait rencontré des défaillances techniques avant l'incendie.

Le conducteur a été à nouveau entendu lundi en qualité de prévenu d'infractions à la loi sur la circulation routière (LCR), d'entrave à la circulation publique, d'exposition, soit de mise en danger de la vie d'autrui, et éventuellement d'incendie par négligence, a indiqué mardi la procureure Frédérique Comte, revenant sur une information de la RTS.

L'appel à témoins lancé par le Ministère public jurassien montre que le chauffeur avait déjà rencontré des problèmes d'ordre technique au cours du trajet. Des images vidéo et des témoignages révèlent que de la fumée était perceptible à l'arrière du véhicule avant l'entrée du tunnel du Mont-Russelin, à la hauteur de Glovelier (JU).

Des automobilistes ont aussi alerté le conducteur du bus immatriculé en France par des appels de phares et des coups de klaxon. Le car s'était finalement arrêté dans le tunnel et les 54 personnes à bord ont réussi à quitter les lieux par les issues de secours avant qu'il ne s'enflamme.

Récit des passagers

Un document de la direction de l'Ecole d'Art de Belfort (F), dévoilé par la RTS et dont Keystone-ATS, a obtenu une copie montre que le car avait des problèmes bien avant son entrée dans le tunnel. Selon le témoignage de certains étudiants à bord, le véhicule était à la peine à la montée de la rampe de l'A16 à la sortie de Bienne.

Il roulait à une vitesse estimée entre 20 à 30 km/h "pendant assez longtemps" selon certains témoignages. Des étudiants ont rapporté que des voyants sur le tableau de bord indiquaient une anomalie. Celle-ci a été signalée par le chauffeur à son entreprise.

Selon le document, de nombreux automobilistes ont klaxonné afin de signaler que de la fumée s'échappait de l'arrière du car. Un chauffeur routier a même doublé lentement le car. Le véhicule est entré dans le tunnel malgré des appels de phares.

Moment de panique

"L'arrière du car toujours en feu, la fumée de plus en plus dense, les étudiants crient, le conducteur arrête le car, ouvre les portes", peut-on lire dans le compte-rendu. "Sous l'impulsion des trois enseignants accompagnateurs nous sortons dans l'urgence et la panique sans se soucier des effets personnels et nous nous dirigeons vers la sortie de secours la plus proche à l'avant du car".

Tous les participants sont sains et saufs, mais beaucoup sont bien conscients qu'un drame a été évité de justesse, écrit la direction de l'Ecole d'Art de Belfort.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.