Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berlin - Le chef de l'Eglise catholique allemande, l'archevêque Robert Zollitsch, fait l'objet d'une enquête pour complicité dans l'abus sexuel d'un enfant, a annoncé le parquet de Fribourg-en-Brisgau. L'archevêché a immédiatement démenti les accusations.
Une enquête a été déclenchée par une plainte affirmant que Mgr Zollitsch était au courant d'abus sexuels commis dans les années 1960 par un moine du monastère cistercien de Birnau.
Le plaignant affirme que l'archevêque non seulement avait eu connaissance des abus sexuels du moine, mais aurait autorisé sa réaffectation dans le même monastère en 1987, a déclaré le procureur Wolfgang Maier à Fribourg. L'affaire a été transmise au parquet de Constance où vit actuellement le moine soupçonné d'abus, a-t-il ajouté.
L'archevêché a affirmé n'avoir eu connaissance qu'en 2006 d'éventuels abus sur enfant dans ce monastère remontant aux années 1960 et en avoir immédiatement informé l'ordre cistercien.
Il fait valoir aussi que les monastères cisterciens dépendent de l'ordre dont ils suivent la règle et non pas des diocèces qui n'ont aucune autorité sur eux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS