Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bordeaux - Le chef présumé de l'appareil militaire de l'ETA a été arrêté à Bayonne au sud-ouest de la France avec son "adjoint". Celui-ci est soupçonné d'être impliqué dans une fusillade en région parisienne où un policier a été tué le 16 mars.
Les arrestations de Mikel Karrera Sarobe, alias "Ata", considéré par la police espagnole comme le chef militaire de l'organisation séparatiste basque, de son adjoint présumé, Arkaitz Aguirregabiria, et de trois autres personnes n'ont pas été confirmées de sources officielles.
De source proche de l'enquête, Arkaitz Aguirregabiria est soupçonné d'appartenir au commando etarra qui, le 16 mars, avait ouvert le feu sur une patrouille de police à Dammarie-les-Lys, près de Paris. Un brigadier de 52 ans, Jean-Serge Nérin, avait été tué. Il s'agissait du premier membre des forces de l'ordre françaises, dont la mort est attribuée à l'ETA.
Le chef présumé de l'appareil militaire de l'ETA et son adjoint présumé ont été arrêtés en compagnie d'une femme, espagnole comme eux, dans un duplex de Bayonne.
Les deux autres arrestations ont eu lieu à Urrugne dans le "même dossier", selon une autre source. Il s'agirait d'un homme et une femme de nationalité française.
Le 16 mars, la police espagnole avait allongé sa liste des membres du groupe indépendantiste basque armé ETA recherchés, une liste alors portée à 34 membres présumés. Dans cette liste, Mikel Karrera Sarobe, dit "Ata" (canard en langue basque), était considéré comme le nouveau chef militaire d'ETA.
Considérée comme organisation terroriste par l'Union européenne, l'ETA est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de 40 ans de violences.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS