Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les aveugles et malvoyants ne reçoivent plus que 110 francs au lieu de 190 en guise de participation de l'assurance invalidité à l'entretien de leur chien-guide. Leur association faîtière critique l'arbitraire de la décision et l'absence de concertation.
Introduite le 1er avril, cette décision de l'AI a été prise en catimini, dénonce Matthias Bütikofer, directeur de l'Union centrale pour le bien des aveugles confirmant une information du "SonntagsBlick". Elle ne permet d'économiser qu'une dizaine de milliers de francs sur toute la vie de guide d'un chien et surtout manque de vue d'ensemble, ajoute le directeur.
Une affirmation que conteste le porte-parole du Département fédéral de l'Intérieur. L'AI a renégocié l'ensemble des coûts d'achat, de formation et d'entretien avec les organisations concernées, a dit Jean-Marc Crevoisier. Pas atteignable, l'Office fédéral des assurances sociales n'a pu donner de détails supplémentaires.
Pour les organisations d'aveugles et de malvoyants, c'est moins une question d'argent que de principe. Les quelque 300 handicapés de la vue concernés, selon les chiffres de l'hebdomadaire, contribuent ainsi déjà aujourd'hui à l'entretien de leur chien qui coûte mensuellement entre 250 et 300 francs, selon M.Bütikofer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS