Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe bâlois Panalpina a retrouvé les chiffres noirs en 2011. Le spécialiste du transport et de la logistique a dégagé un bénéfice net de 127,4 millions de francs, alors qu'il avait inscrit une perte de 26 millions un an plus tôt.

Le résultat 2010 reflétait en grande partie des amendes infligées à l'entreprise aux Etats-Unis, alors que les ventes avaient nettement progressé. En 2011 en revanche, le chiffre d'affaires a reculé de 9% à 6,5 milliards de francs, a indiqué Panalpina mercredi.

Quant au bénéfice brut, il se monte à 1,48 milliard de francs, soit un repli de 0,2%. Mais délesté des effets monétaires négatifs, il présente une hausse de 12%.

Démarrage "très, très difficile"

Alors que le retard par rapport à la croissance du marché dans le fret aérien a été réduit entre juillet et septembre, cela n'a pas été le cas en fin d'exercice, note Monika Ribar, la patronne du groupe.

Elle qualifie le démarrage de l'exercice 2012 de "très, très difficile", notamment dans le secteur du fret aérien. Dans le fret maritime, elle juge que les volumes sont "ok" mais souligne qu'il a fallu négocier des hausses de prix car "les taux pour les transporteurs n'étaient plus tenables".

ATS