Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie suisse n'a pas encore surmonté le choc du franc fort, selon BAKBASEL. L'institut bâlois a relevé sa prévision de croissance pour 2015, mais a abaissé son pronostic pour l'an prochain.

BAKBASEL table désormais sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 0,8% cette année, contre 0,6% lors d'une précédente estimation, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué. L'économie helvétique a connu une évolution plus favorable que prévu au 2e trimestre, échappant ainsi à une récession.

Les investissements, en particulier, ont fortement augmenté. La volatilité de plusieurs indicateurs conjoncturels montre toutefois que la force du franc continue de représenter un lourd fardeau pour les entreprises suisses.

L'investissement devrait ralentir avec un certain décalage, estime BAKBASEL. Les experts bâlois prévoient une stagnation de l'économie suisse durant la seconde partie de l'année. La reprise dans les pays industrialisés ainsi que l'affaiblissement progressif du franc devraient toutefois donner un nouvel élan l'an prochain.

La consommation privée, robuste, devrait également soutenir la croissance. BAKBASEL table sur une hausse du PIB de 1,2% en 2016, contre 1,5% auparavant. Une véritable reprise économique ne devrait intervenir qu'en 2017 avec une progression de 2,3%.

ATS