Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreux civils sont affectés par les violences dans la Ghouta orientale.

KEYSTONE/AP Syrian Civil Defense White Helmets

(sda-ats)

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) veut un accès à la Ghouta orientale. Il a appelé mercredi à la retenue et veut soigner les blessés après l'escalade des violences ces derniers jours dans cette région près de Damas.

Les affrontements vont probablement provoquer "davantage de souffrances dans les prochains jours et les prochaines semaines", a notamment expliqué la cheffe de la délégation de l'organisation en Syrie Marianne Gasser. Le personnel médical ne peut faire face au nombre élevé de blessés, ajoute le CICR. Au total, quelque 400'000 personnes sont assiégées dans cette région.

Les médicaments et le matériel sont insuffisants. Plusieurs centres de santé ont été ciblés. "Des blessés décèdent" parce qu'ils ne peuvent pas être soignés, ajoute Mme Gasser qui appelle à ne pas viser les civils.

Le CICR et le Croissant-Rouge syriens n'ont pu se rendre dans la Ghouta orientale depuis décembre dernier et l'évacuation médicale de 29 personnes. La dernière distribution d'aide dans cette région remonte à novembre dernier, ajoute l'organisation.

Au total, plus de 13 millions de personnes ont besoin d'une assistance en raison du conflit syrien. Les violences ont déjà fait près de 350'000 victimes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS