Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Le CICR a dénoncé le bombardement, pour la troisième journée consécutive, de l'hôpital de Keysaney, dans le nord de la capitale somalienne Mogadiscio. Deux nouveaux obus se sont abattus sur le bâtiment, provoquant des dégâts.
Un premier bombardement, mardi, avait provoqué la mort d'un patient et en avait blessé un autre, a précisé le Comité international de la Croix-Rouge. "Nous sommes choqués. Malgré nos appels répétés à tous les belligérants, rien ne semble avoir changé sur le terrain", a déclaré le chef de la délégation du CICR en Somalie Pascal Mauchle.
La situation est chaque jour plus dangereuse pour le personnel de santé et les patients, a ajouté le responsable. Le CICR rappelle aux belligérants qu'ils doivent épargner les hôpitaux et prendre toutes les précautions pour minimiser les pertes civiles.
Le CICR soutient l'hôpital de Keysaney avec du matériel chirurgical, des médicaments et des cours de formation. Depuis le début de l'année, 1400 blessés de guerre ont été traités dans cet hôpital, dont 300 femmes et 200 enfants, indique l'institution.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS