Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le CICR embarrassé par des révélations sur des tortures en Inde

Genève - Le CICR a confié vendredi son embarras à la suite d'informations révélées par WikiLeaks concernant des cas de torture au Cachemire indien. De telles fuites peuvent porter atteinte à l'action de l'institution, a expliqué un porte-parole de l'organisation humanitaire.
Selon des télégrammes diplomatiques américains dévoilés vendredi par WikiLeaks et repris par plusieurs médias, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fourni à des diplomates américains en 2005 des preuves d'une utilisation systématique de la torture par les forces de sécurité indiennes au Cachemire.
Lors d'une réunion confidentielle, le CICR a déclaré à des diplomates avoir constaté lors de 177 visites dans des centres de détention au Cachemire indien de nombreux cas de sévices contre des prisonniers, selon ces télégrammes.
"Nous confirmons qu'un de nos délégués a rencontré un officiel américain le 1er avril 2005", a affirmé à Genève le porte-parole du CICR pour l'Asie du Sud Christian Cardon, interrogé par l'ATS.
Il a expliqué qu'en principe, le CICR a un dialogue confidentiel bilatéral avec les autorités concernées sur les conditions de détention. Mais il peut aussi, dans certains cas, transmettre ses informations à une tierce partie, dans le but de faire pression, dans ce cas les Américains.
Problèmes d'accèsDe telles révélations sont jugées "embarrassantes" par le CICR, puisque l'accès des délégués aux centres de détention est possible grâce au respect de la confidentialité, a indiqué le porte-parole.
"C'est grave, parce que cela peut causer des problèmes d'accès aux détenus par la suite", a affirmé Christian Cardon. Il a noté toutefois que les informations sur les tortures au Cachemire indien ne sont pas "une nouveauté" et que "la qualité du dialogue" direct avec l'Inde s'est améliorée depuis 2005.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.