Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Los Angeles - Le cinéaste franco-polonais Roman Polanski est à nouveau mis en cause par une femme dans une affaire de contraintes sexuelles. L'ancienne mannequin et journaliste du magazine "Glamour" Edith Vogelhut l'accuse de l'avoir droguée et sodomisée en 1974.
Dans une interview au site RadarOnline.com, cette femme, 57 ans, dit qu'elle avait 21 ans lorsqu'elle a terminé en 1974 une soirée arrosée avec Roman Polanski dans la maison de l'acteur Jack Nicholson, après avoir dansé et s'être enivrée.
Si elle reconnaît qu'elle s'attendait à une relation sexuelle avec M. Polanski, elle dit en revanche qu'elle ne pensait pas "être sodomisée". "J'étais humiliée, il n'y avait personne à qui je pouvais raconter" cette affaire, dit-elle également.
Selon le site, Mme Vogelhut a raconté ces éléments au procureur du district de Los Angeles après les accusations de violences sexuelles au début des années 1980 alors, lancées en mai par l'actrice britannique Charlotte Lewis, 42 ans, qui avait 16 ans au moment des faits présumés.
Roman Polanski est recherché pour une affaire de moeurs en 1977 liée à une jeune femme de 13 ans, Samantha Geiner.
La Suisse a refusé récemment d'extrader le cinéaste vers les Etats-Unis mais les autorités américaines ont annoncé qu'elles continueraient à chercher à ce que "justice" soit faite dans cette affaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS