Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Costa Gavras a reçu en 2008 un prix récompensant l'ensemble de son oeuvre au festival du film de Zurich (archives).

KEYSTONE/EPA KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le cinéaste franco-grec Costa Gavras, 85 ans, a dû démentir jeudi à la télévision publique grecque Ert son propre décès. Sa mort avait été annoncée par de nombreux médias internationaux sur la foi d'un faux tweet.

Joint au téléphone par la Ert, Costa Gavras a indiqué qu'il s'agissait "d'une blague de mauvais goût". Cette fausse nouvelle a été publiée jeudi vers 15h00 (14h00 suisses) sur un faux compte (non vérifié) de la nouvelle ministre grecque de la Culture Myrsini Zorba. Elle a été reprise immédiatement par de nombreux médias dans le monde entier.

Le ministère de la Culture, joint au téléphone par l'AFP, a démenti la nouvelle en soulignant que la ministre "n'a fait aujourd'hui aucun tweet sur son compte personnel ou officiel".

Inspiré depuis le début de sa carrière par des sujets politiques brûlants, Costa-Gavras a réalisé son premier film en 1965: "Compartiment tueurs", avec Yves Montand, Simone Signoret et Jacques Perrin. Il a reçu l'Oscar du meilleur film étranger et du meilleur montage pour "Z" en 1969, ainsi que la Palme d'or 1982 à Cannes ex-aequo pour "Missing", distingué aussi par l'Oscar du meilleur scénario.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS