Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le CIO apporte son soutien et approuve les décisions prises par les Fédérations internationales, notamment celle d'athlétisme (IAAF), dans les différentes affaires de dopage liées aux JO 2016.

Son président Thomas Bach a souligné que seules ces Fédérations pourraient déclarer un athlète éligible pour Rio. "Chaque compétiteur du Kenya ou de la Russie devra être déclaré éligible par la Fédération internationale concernée pour pouvoir concourir aux JO de Rio", a ainsi lâché Thomas Bach lors de la conférence de presse ayant suivi le Conseil olympique de mardi à Lausanne.

M. Bach a émis des "doutes sérieux sur la présomption d'innocence des athlètes russes et kényans" en raison de la non-conformité de leur agence nationale antidopage avec les règles de l'AMA. Il a précisé que d'éventuels repêchages pour les JO de Rio seraient possibles pour certains athlètes ayant pu prouver qu'ils étaient propres, mais que la décision finale appartiendrait à la Fédération internationale concernée.

L'Allemand a encore souligné que les athlètes russes éventuellement repêchés participeraient aux JO sous bannière russe. "Seuls les membres affiliés au comité national olympique peuvent participer aux JO. Or le comité national olympique russe n'est pas suspendu", a-t-il expliqué.

ATS