Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Joachim Sauer (3e depuis la gauche), époux de la chancelière allemande Angela Merkel, invite les conjoints du G20, dont Melania Trump (au centre), à se pencher sur la problématique du réchauffement climatique (archives).

KEYSTONE/AP/DOMENICO STINELLIS

(sda-ats)

Le mari d'Angela Merkel a donné une couleur inhabituellement politique au programme des conjoints des dirigeants du G20 en y invitant le thème controversé du réchauffement climatique. Le sommet se tient vendredi et samedi à Hambourg.

Au programme figurent des croisières dans le port de Hambourg, une visite de la mairie, ainsi qu'un concert à la Philharmonie de l'Elbe où la neuvième symphonie de Beethoven, l'hymne européen, sera jouée, selon le gouvernement.

Mais l'époux de la chancelière, Joachim Sauer, maître de cérémonie pour l'occasion, a tenu à ajouter à ce programme très consensuel une visite du Centre allemand de recherche informatique sur le climat à Hambourg. Il s'agit d'un laboratoire qui étudie les effets du réchauffement climatique grâce à des modélisations de données.

L'épouse du président américain, Melania Trump, devrait donc s'y rendre avec les autres conjoints des dirigeants du G20, alors que Donald Trump vient d'annoncer le retrait de son pays de l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Clin d'oeil provocateur de l'époux d'Angela Merkel, qui est un professeur de chimie de renom à Berlin, ou pure coïncidence, cet élément du programme retient en tout cas toute l'attention des médias allemands.

Critique aux Etats-Unis

La chancelière a critiqué à plusieurs reprises la décision de la nouvelle administration américaine sur le climat et dit s'attendre à des discussions difficiles lors du sommet du G20 prévu vendredi et samedi à Hambourg.

L'Allemagne, qui assure cette année la présidence du forum des principales économies développées et émergentes de la planète, avait fait à l'origine du climat sa grande priorité. C'était avant la décision de Donald Trump.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS