Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sécurité oblige, des détecteurs de métal ont été installés dans le Colisée

KEYSTONE/EPA ANSA/CLAUDIO PERI

(sda-ats)

Les célèbres arcades du Colisée de Rome ont retrouvé leur splendeur après trois ans de travaux financés essentiellement par un mécène. L'Italie compte sur ce genre d'initiatives pour restaurer d'autres sites historiques en ruines.

Les travaux entamés il y a trois ans et financés en partie (à hauteur de 25 millions d'euros selon la presse) par un fabricant de chaussures de luxe visaient à renforcer les arcades et à retirer des façades des siècles de poussière et des décennies de pollution.

Une septantaine de personnes ont été mobilisées quasiment en permanence. Malgré les mois de retard cumulés au début du chantier, la restauration a finalement été bouclée dans les temps. L'inauguration du bâtiment rénové a eu lieu vendredi.

L'amphithéâtre vieux de près de 2000 ans, qui s'élève encore à plus de 40 m de hauteur, a nécessité un travail méticuleux, a expliqué Alex Amirfeiz, architecte et directeur de l'entreprise Aspera.

Renzi retrousse les manches

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, n'a pas manqué l'occasion de répéter son credo sur la remise en marche de l'Italie. "Nous devons arrêter de nous disputer sur l'héritage culturel de l'Italie parce que c'est non seulement ce dont nous pouvons être les plus fiers et une grande partie de notre identité, mais aussi un potentiel énorme", a-t-il déclaré vendredi dans le Colisée rénové.

"Il n'est plus temps de se plaindre qu'il n'y a pas d'argent pour la culture. Publiques et privées, les ressources existent", a-t-il insisté. Le mécénat, souvent du secteur du luxe, a déjà permis à d'autres perles du patrimoine romain de retrouver une nouvelle jeunesse, comme la fontaine de Trevi grâce à une maison de mode ou les marches de la Piazza di Spagna grâce à un joailler.

Scène à reconstruire

Le gouvernement a promis, lui, 18 millions d'euros pour une nouvelle phase de rénovation du Colisée qui concernera les entrailles du plus grand amphithéâtre jamais construit sous l'Empire romain (188 m sur 156, pour une hauteur de 48,50 m). Il prévoit également de reconstruire la scène afin qu'elle puisse accueillir à terme des concerts et des événements culturels, y compris des reconstitutions de spectacles dont les Romains de l'Antiquité étaient friands.

Achevé en 80 après J.-C. sous le règne de Titus, le Colisée est le monument le plus connu d'Italie et le plus visité, avec 6,5 millions de visiteurs en 2015, selon le ministère italien de la culture.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS