Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'artiste contestataire chinois Ai Weiwei a déclaré mercredi que son combat contre le fisc "montre au monde le système" en Chine. Il s'est rendu au bureau des impôts pour mettre en route une procédure d'appel contre un énorme redressement fiscal.

Ai Weiwei a versé mardi au total 8 millions de yuans (1,15 million de francs) de caution pour pouvoir interjeter appel du redressement fiscal que lui réclame les autorités d'un montant de 15 millions de yuans (2,17 millions de francs). L'artiste a pu déposer sa caution grâce à un afflux de soutiens. Il a encore ajouté avoir "très bon moral grâce à tous les dons qui lui sont parvenus par l'internet".

Souhait

"Nous ne pourrons pas interjeter appel aujourd'hui", a dit M. Ai, précisant qu'il faudrait encore quelques jours. Il s'est rendu au bureau des impôts pour signer un document lui donnant la garantie que l'argent déjà versé serait bien utilisé comme caution et ne constituait pas un paiement.

Ai Weiwei, célèbre notamment pour avoir participé à la conception du "nid d'oiseau", le stade olympique de Pékin, se dit non coupable de fraude fiscale. Il avait été mis sous enquête des services fiscaux après avoir été détenu au secret près de trois mois au printemps.

ATS