Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commandant du Costa Concordia, qui a fait naufrage le 13 janvier sur la côté italienne, avait provoqué un accident en 2010. Il avait fait entrer à trop vive allure dans un port allemand le paquebot qu'il dirigeait à l'époque, selon des fuites de l'enquête publiées vendredi dans la presse.

La capitaine Francesco Schettino avait "manoeuvré à une vitesse de 7,7 à 7,9 noeuds en entrant dans le port de Warnemunde (nord), causant des dommages au navire de croisière Aida Blu", affirme une lettre que lui avait notifiée son employeur après les faits et publiée par le quotidien "La Stampa".

M. Schettino commandait alors le Costa Atlantica, qui était entré en collision avec l'Aida Blu. Il s'était justifié dans une lettre en disant qu'il "ne connaissait pas la limitation de vitesse et n'avait pas reçu de notification d'infraction de la part des autorités compétentes".

Francesco Schettino, en résidence surveillée, est poursuivi pour homicides multiples par imprudence, naufrage et abandon du navire. Huit autres employés de la compagnie Costa Crociere sont poursuivis dans l'enquête sur le naufrage du Costa Concordia qui a fait 32 tués, parmi lesquels une fillette de cinq ans, le 13 janvier aux abords de la petite île italienne du Giglio.

ATS