Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commerce de détail en Suisse a souffert du franc fort au premier semestre. Il a enregistré une baisse de 1,9% par rapport à la même période de 2014.

Tous les secteurs ont reculé, a indiqué jeudi l'institut d'études de marché GfK dans un communiqué. L'alimentation affiche un repli de 1,3% sur un an, contre 3,2% pour le domaine non alimentaire.

Dans le détail, le secteur ménager et celui de l'habitat a perdu 2,3% par rapport à la même période de l'année dernière. Le multimédia et l'électronique ont affiché un recul de 2,5%. Les produits jardiniers ont inscrit une baisse de 3,2% et le textile de 4,2%. Le domaine des loisirs a enregistré le plus fort repli à -4,9%.

Stagnation des prix

Les prix en Suisse ont augmenté de 0,1% en juin sur un mois, pour un taux d'inflation de -1% en rythme annuel. Pour l'ensemble de 2015, l'Office fédéral de la statistique (OFS) table sur une hausse cumulée de moins de 1%. Depuis plusieurs années, le commerce de détail ne connaît plus d'augmentation de prix.

Suite à l'abandon du taux plancher de l'euro à mi-janvier, la branche a réagi avec des baisses de prix. Des milliers de produits ont fait l'objet de rabais. Le semestre prochain dira si les mesures prises pour contrer le franc fort suffiront à enrayer le tourisme d'achat à l'étranger.

ATS