Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La branche du commerce de détail continue de souffrir en Suisse malgré des chiffres d'affaires attendus dans la stabilité cette année (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le secteur du commerce de détail a vu son chiffre d'affaires reculer de 1% l'an dernier, toujours pénalisé par l'impact négatif du franc fort. Pour 2017, les économistes de Credit Suisse anticipent une stabilisation.

Les représentants de la branche interrogés par la société de conseil Fuhrer & Hotz entrevoient donc les prochains mois avec davantage d'optimiste qu'il y a un an, a indiqué Credit Suisse mercredi devant la presse à Genève. Ils sont même 60% à anticiper une augmentation de leur chiffre d'affaires.

Quant au tourisme d'achat, dopé depuis deux ans par l'abandon du taux plancher de l'euro, il devrait aussi connaître une stabilisation cette année, à un niveau élevé. Le phénomène a reculé en 2016 en ce qui concerne les déplacements physiques en régions frontalières, mais a fortement progressé dans le commerce en ligne.

Sur la base des chiffres de 2016, un franc sur dix dans le secteur du commerce de détail en Suisse a été dépensé à l'étranger, relèvent les experts de la grande banque. L'essor du tourisme d'achat a en outre un impact négatif sur l'emploi de la branche, avec une contraction des effectifs de 2,1% entre 2011 et 2013 par exemple.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS