Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commerce extérieur chinois a continué de se dégrader en juillet, ont annoncé samedi les douanes. Elles font état d'une nette baisse à la fois des exportations et des importations sur un an de la deuxième économie mondiale.

Les exportations chinoises ont baissé de 8,3% en juillet, soit leur recul le plus marqué en quatre mois et surtout dans des proportions plus importantes qu'attendues. La dégradation de la balance commerciale devrait accentuer la pression sur les autorités chinoises pour adopter de nouvelles mesures de soutien.

Car les importations ont également sévèrement chuté, attestant de la faiblesse de la demande intérieure. Par rapport à juillet 2014, elles ont reculé de 8,1%, selon les statistiques diffusées samedi par l'administration générale des douanes.

Chute des exportations vers l'Europe

Les chiffres publiés samedi soulignent un net fléchissement des exportations du "made in China" vers l'Europe (-12,3%) et le premier recul depuis le mois de mars des exportations vers les Etats-Unis, premier débouché des produits chinois (-1,3%). Les exportations vers le Japon ont dévissé de 13%.

"le commerce extérieur chinois s'est encore détérorié en juillet", a déclaré le ANZ Banking Group dans une note. Alors que la demande mondiale ralentit et que les cours des matières premières restent déprimés, il est "improbable" que le commerce extérieur de la Chine se redresse de manière significative d'ici la fin de l'année, estiment les économistes d'ANZ.

"La reprise de la demande extérieure reste très éloignée et la croissance économique va continuer de s'appuyer sur la demande intérieure, impliquant une poursuite des politiques d'assouplissement au cours du second semestre", analyse Qu Hongbin, économiste chez HSBC.

Faible croissance

La Chine a donc engrangé un excédent commercial de 43,03 milliards de dollars, ont poursuivi les douanes sans donner de chiffre comparatif. Mais l'administration des Douanes a précisé qu'exprimé en yuans, l'excédent commercial mensuel avait diminué de 10%.

La croissance chinoise, qui s'est maintenue à 7% au cours du premier semestre, devrait rester à ce niveau pour le reste de l'année. Il s'agit du chiffre le plus faible enregistré par la Chine en un quart de siècle.

ATS