Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le compositeur américain d'avant-garde Elliott Carter est décédé à New York à l'âge de 103 ans, a annoncé sa maison de disques mardi. Il a remporté par deux fois le prix Pulitzer de musique durant une carrière s'étendant sur près de huit décennies.

M. Carter a composé 158 oeuvres, de Symphonie No.1 (1942) et Holiday Overture (1944) à Dialogues II, écrite cette année. Dialogues II a été jouée en avant-première le mois dernier en Italie.

Né à New York le 11 décembre 1908, Elliott Carter a découvert la musique classique grâce à son ami et mentor Charles Ives. Il l'a étudiée plus tard sous l'aile de Walter Piston à l'université d'Harvard, puis de Nadia Boulanger à Paris.

Nombreux prix

Le compositeur a reçu de nombreux prix durant sa longue carrière, couronnée par deux fois par le prix Pulitzer pour son Quatuor à cordes numéro 2 (1960) puis son Quatuor à cordes numéro 3 (1973). Il est également le récipiendaire du prix de musique allemand Ernst von Siemens et du prix musical de la fondation monégasque Prince Pierre.

M. Carter a été le premier compositeur à recevoir la "National Medal of Arts" américaine en 1985. Il a également été fait Commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres par la France.

Complexité rythmique

Elliott Carter a écrit entre 1950 et 1995 cinq quatuors à cordes. Il a revisité cette forme classique par excellence avec une complexité rythmique qui est sa marque de fabrique.

Son double concerto pour clavecin, piano et deux orchestres de chambre de 1961 et son concerto pour piano de 1967 ont été qualifiés de "chefs d'oeuvre" par le compositeur russe Igor Stravinsky.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS