Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vingt-neuf enfants ont péri jeudi dans la province de Saada au Yémen après qu'un raid de la coalition sous commandement saoudien a touché le bus dans lequel ils avaient pris place.

KEYSTONE/AP/HANI MOHAMMED

(sda-ats)

Des bavures peuvent se produire lors d'opérations militaires, a admis lundi le ministre d'Etat émirati aux Affaires étrangères, dont le pays est un pilier de la coalition intervenant au Yémen sous commandement saoudien. "Cette guerre a été et reste une sale guerre".

Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), au moins 29 enfants âgés de moins de 15 ans ont péri jeudi dans un raid aérien attribué à la coalition contre un bus sur un marché fréquenté de Dahyan, dans la province de Saada, fief des rebelles Houthis dans le nord du Yémen.

"Cette guerre a été et reste une sale guerre" où des civils sont bombardés et tués, a déclaré Anwar Gargash lors d'une conférence de presse à Dubaï. Les Émirats interviennent depuis mars 2015 au Yémen, au côté de l'Arabie saoudite, pour lutter contre les Houthis.

"Malheureusement, cela fait partie de n'importe quelle confrontation" et "la guerre ne peut pas être une opération propre", a-t-il dit, en "acceptant que la coalition soit critiquée", comme "toutes les parties".

Renforcement des règles

Pour le raid de jeudi les rebelles Houthis ont donné un bilan plus élevé, faisant état de 51 tués, dont 40 enfants, et de 79 blessés, dont 56 enfants. Les funérailles d'une partie des victimes ont eu lieu lundi.

Anwar Gargash a qualifié "d'importante" l'enquête ordonnée par la coalition vendredi. Réagissant aux appels pour une enquête indépendante, le ministre émirati a rappelé que dans divers conflits, de nombreuses parties n'avaient pas autorisé de telles investigations dans des zones de guerre.

"L'appel devrait plutôt porter sur un renforcement de nos règles d'engagement", a-t-il dit.

Responsabilité

La guerre au Yémen a fait plus de 10'000 morts depuis l'intervention de la coalition sous commandement saoudien en mars 2015 et elle a provoqué "la pire crise humanitaire" au monde, selon l'ONU.

Les rebelles Houthis sont soutenus par l'Iran, mais Téhéran conteste leur fournir un appui militaire.

La coalition sous commandement saoudien a été accusée d'avoir commis de nombreuses bavures contre des civils. Elle a admis sa responsabilité dans certains raids mais elle accuse régulièrement les Houthis de se mêler aux civils ou de les utiliser comme boucliers humains.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS