Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Toshiba, qui tente de se remettre d'un scandale de falsifications comptables, va supprimer 6800 postes dans ses divisions de produits grand public, soit un tiers des effectifs. Le conglomérat industriel japonais annonce au passage une perte annuelle record.

Cette restructuration, qui concerne notamment les télévisions, les PC et l'électroménager, va entraîner des frais importants. Le groupe s'attend à une perte nette annuelle record de 550 milliards de yens (4,5 milliards de francs) pour l'exercice d'avril 2015 à mars 2016, selon un communiqué diffusé lundi.

Toshiba avait déjà vécu une année noire en 2008/2009 avec la crise financière internationale. Mais la perte alors subie ne dépassait pas 343 milliards de yens.

Les 6800 suppressions de postes prévues d'ici à fin mars 2016 s'ajoutent à un appel à départs lancé la semaine passée dans une activité de semi-conducteurs pour 1200 salariés, ainsi qu'au transfert à Sony de 1100 autres employés.

Un millier de postes doivent aussi disparaître dans les fonctions plus administratives.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS