Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La plupart des acteurs du secteur des télécommunications sont à Barcelone en ce moment à l'occasion du Mobile World Congress, principal salon annuel du secteur (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/TONI ALBIR

(sda-ats)

Le Congrès mondial des télécoms (MWC), organisé par l'Association mondiale des opérateurs (GSMA), a ouvert ses portes lundi à Barcelone pour quatre jours consacrés aux évolutions de la téléphonie mobile dans le monde. La manifestation attend plus de 100'000 visiteurs.

Quelque 2000 exposants participent Congrès, référence mondiale du secteur au même titre que le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas. Opérateurs mobiles, fournisseurs de technologies de réseau, fabricants de téléphones mobiles ou start-up en provenance de 200 pays vont échanger durant quatre jours sur les évolutions rapides que connaît le secteur depuis plusieurs années.

Reflet du rôle central joué par les réseaux de téléphonie mobile dans la transformation numérique, le MWC voit apparaître de plus en plus de véhicules, drones et autres applications dans ses allées, aux côtés des sujets plus traditionnels tels que la cinquième génération de réseaux mobiles (5G), très attendue et normalement annoncée pour 2020 dans sa version commerciale.

Signe également de la convergence avec les contenus, plusieurs acteurs importants du secteur, à commencer par le PDG du service de contenus audiovisuels en ligne Netflix, vont s'exprimer à l'occasion des nombreuses conférences organisées tout au long du Congrès.

Samsung attend la fin mars

Dimanche, les principaux constructeurs de mobiles ont présenté de nouveaux smartphones, à la notable exception du numéro un mondial, Samsung. Apple est traditionnellement absent à Barcelone.

Samsung Electronics ne lancera son prochain téléphone vedette, le Galaxy S8, que le 29 mars. A la fin d'une série de présentations de produits, le géant sud-coréen de l'électronique a diffusé dimanche une courte vidéo annonçant la date de son traditionnel "Unpacked Event" ("Déballage").

Incapable de résoudre les problèmes de surchauffe de la batterie du Galaxy Note 7 à l'issue d'un premier rappel de 2,5 millions d'exemplaires début septembre, Samsung avait finalement tiré un trait en octobre sur ce combiné vendu aux Etats-Unis à 882 dollars.

En janvier, le groupe a publié les conclusions d'une enquête qui a confirmé qu'un défaut de batterie était à l'origine des combustions intempestives, mettant hors de cause aussi bien le logiciel que les matériaux de fabrication.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS