Navigation

Le Conseil des Etats fait un geste pour les scieries

Les propriétaires forestiers et les scieries pourront stocker du bois rond en forêt (archives). KEYSTONE/MELANIE DUCHENE sda-ats
Ce contenu a été publié le 13 décembre 2018 - 10:02
(Keystone-ATS)

Le Conseil des Etats fait un geste envers le secteur de transformation du bois. Il a adopté jeudi une motion de la commission de l'environnement pour que les propriétaires forestiers et les scieries puissent stocker du bois rond en forêt.

Le projet vise à assouplir les conditions auxquelles est soumise la branche sans toucher à l'interdiction de défricher, un principe inscrit dans la loi sur les forêts adoptée en 2016. Le National doit encore donner son feu vert, mais le Conseil fédéral a d'ores et déjà donné son accord. Cet assouplissement est prévu au niveau de l'ordonnance et ne remet pas en question la loi.

Selon la motion, la possibilité pour les propriétaires forestiers et les scieries de réaliser des dépôts en forêt ne vaudrait que pour les installations destinées au stockage de bois rond suisse. Elle serait adaptée aux besoins régionaux et il faudra démontrer la nécessité de ces installations. Des possibilités de défrichage entreraient en ligne de compte.

Les sénateurs ont par contre tacitemement rejeté une initiative parlementaire de l'UDC qui demandait des conditions de défrichement facilitées notamment en terme de compensations. Le parti invoquait les difficultés du secteur de transformation du bois par rapport à la concurrence internationale. Selon le Conseil des Etats, cette demande va trop loin, car elle nuirait à la protection des forêts voulue par la loi.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article