Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cyclistes de moins de 14 ans doivent porter obligatoirement un casque et les plus petits ne doivent pas rouler seuls sur la route. Le Conseil des Etats pense aussi que les alcootests peuvent souvent remplacer les prises de sang. Il a également demandé de nouvelles directives pour les passages cloutés.

Dans son programme Via sicura visant à renforcer la sécurité routière, le Conseil fédéral veut que les cyclistes portent un casque jusqu'à 14 ans révolus. En deuxième lecture, le Conseil des Etats a campé sur ses positions en soutenant tacitement cette obligation.

Pour sa part, la Chambre du peuple veut s'en tenir au droit en vigueur, qui n'édicte aucune règle concernant le casque. Elle table sur la liberté individuelle et la responsabilité des parents.

Alcootests

Elle invoque le même argument pour ne pas fixer un âge minimal à partir duquel les enfants peuvent conduire un vélo sur une route. Mardi, les sénateurs ont assoupli leur position: ils prévoient que les enfants de moins de six ans puissent rouler à vélo sur les routes principales et à fort trafic uniquement sous la surveillance d'une personne d'au moins seize ans.

La proposition du gouvernement de remplacer dans plusieurs cas les prises de sang par des alcootests est le seul point qui a suscité des discussions. Par 26 voix contre 15, le Conseil des Etats a maintenu sa position. Karin Keller-Sutter (PLR/SG) a tenté en vain de plaider pour le droit au vigueur. Les alcootests ne sont pas assez sûrs, selon elle.

Passages piétons

Face à la recrudescence des accidents sur les passages piétons, les sénateurs demandent désormais à la Confédération d'édicter, en collaboration avec les cantons, des directives pour l'aménagement de ces endroits. Un article en ce sens doit être ajouté dans Via sicura.

Cette disposition étant nouvelle, la commission du National doit encore lui donner son feu vert.

L'objectif de Via sicura est de réduire d'environ un quart le nombre de morts et de blessés sur les routes de Suisse. Le texte retourne au National.

ATS