Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le Conseil des Etats ne veut pas renoncer à la construction de nouvelles centrales nucléaires. Par 24 voix contre 11, il a refusé de donner suite à une initiative cantonale de Bâle-Ville qui demande de miser sur les énergies renouvelables.
Le texte rejeté exige aussi de mettre l'accent sur une amélioration de l'efficacité énergétique plutôt que sur de nouvelles centrales nucléaires. Le débat a offert aux partisans et aux opposants du nucléaire l'occasion de croiser le fer et de rappeler leurs arguments.
La majorité entend s'en tenir à la politique prônée jusqu'ici par le Conseil fédéral. On ne peut pas miser uniquement sur les énergies renouvelables pour répondre aux besoins, a fait valoir René Imoberdorf (PDC/VS). La minorité voit quant à elle dans l'initiative l'occasion de réfléchir globalement aux problèmes énergétiques.
Technologies dangereusesRobert Cramer (Verts/GE) a ainsi souligné en vain que le nucléaire est une technologie très dangereuse car un accident aurait des conséquences dans tout le pays. Et de rappeler que les déchets poseront problème durant des centaines de milliers d'années pour de l'électricité que l'on produit durant au plus quelques dizaines d'années.
Anita Fetz (PS/BS) a vanté quant à elle le caractère exemplaire de son canton, qui a banni dans sa constitution le recours aux centrales nucléaires et qui mise sur les énergies renouvelables et l'innovation.
Le Conseil national doit aussi se prononcer sur l'initiative.
A la mi-novembre, l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a relancé le débat public. Elle a donné un aval de principe aux trois projets de nouvelles centrales à Mühleberg (BE), Gösgen (SO) et Beznau (AG).
Les experts ont jugé les trois sites adéquats. Il appartiendra désormais au Conseil fédéral, au Parlement et certainement au peuple de se prononcer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS