Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le réseau diplomatique ne doit pas être renforcé. Le Conseil fédéral a rejeté une motion demandant d'augmenter les ressources du Département des affaires étrangères (DFAE) en matière de personnel et d'infrastructure.

La situation financière de la Confédération s'est nettement péjorée ces derniers mois. "Une réduction considérable des dépenses sera nécessaire pour respecter le frein à l'endettement au cours des années 2016-2019", a expliqué le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi.

Les perspectives conjoncturelles sont moroses. En raison de la suppression du taux plancher entre le franc suisse et l'euro, les recettes fiscales baisseront, a-t-il poursuivi.

Défis internationaux

Dans ce contexte, d'importantes restrictions budgétaires s'imposeront ces prochaines années dans tous les départements, souligne le gouvernement. "Aucune nouvelle activité, si elle n'est pas indispensable, ne devra être entreprise", tranche-t-il.

Selon la commission de politique extérieure du National qui a déposé une motion en novembre dernier, le DFAE a besoin de plus d'argent pour faire face à la complexité croissante des défis internationaux.

Mais le fonctionnement et l'utilité du réseau extérieur (consulats et ambassades) font l'objet d'un suivi constant, assure le Conseil fédéral. Si les finances fédérales le permettent, il proposera des mesures nécessaires au renforcement du réseau diplomatique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS