Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Conseil fédéral soutient une mesure demandant que les pistes cyclables soient peintes en rouge aux endroits dangereux pour les cyclistes. Il s'oppose en revanche à une obligation pour les piétons de faire un signe de la main avant de s'engager sur des passages cloutés.

Les bandes cyclables rouges existent déjà à Zurich. La ville des bords de la Limmat a toutefois dû demander une autorisation exceptionnelle à l'Office fédéral des routes pour prendre une telle mesure à titre expérimental. Dans une motion, Balthasar Glättli (Verts/ZH) demande qu'on puisse peindre les pistes sans cette contrainte bureaucratique.

Passages cloutés

Le gouvernement ne veut en revanche rien savoir d'une obligation de faire un signe de la main avant de s'engager sur un passage pour piétons, qui n'a d'ailleurs jamais été prescrite par la loi. Cette mesure n'entraînerait aucune amélioration de la sécurité des passants, répond le Conseil fédéral à Sylvia Flückiger (UDC/AG).

Et de rappeler que les accidents de piétons sont surtout le fait d'automobilistes: 60% des accidents graves relèvent de l'unique responsabilité d'un conducteur et 20% seulement ont été causés par le piéton.

Suite à une hausse du nombre d'accidents sur les passages cloutés, plusieurs parlementaires ont exigé un tour de vis. En décembre, le Conseil national a toutefois refusé d'inscrire la sécurisation de ces endroits dans le programme Via sicura, qui vise à renforcer la sécurité routière.

ATS