Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - A moins de huit semaines de la prochaine votation fédérale, le Conseil fédéral a publié la brochure à l'intention des citoyens. Un seul objet est au menu le 26 septembre: la révision de la loi sur l'assurance chômage, contre laquelle la gauche a saisi le référendum.
Dans son argumentaire, le gouvernement décrit la révision comme "nécessaire, équilibrée et pertinente". Seule une assurance chômage financièrement stable peut soutenir efficacement les personnes au chômage et favoriser leur réintégration professionnelle. Mais pour cela, son déficit doit être résorbé et sa dette amortie.
La révision prévoit d'une part une hausse modérée des cotisations salariales et la réintroduction du pourcent de solidarité pour les revenus les plus élevés. D'autre part, les "réductions de prestations sont acceptables sur le plan social".
La gauche et les syndicats ne sont pas de cet avis. Avec la réduction du nombre d'indemnités journalières, la loi sur l'assurance chômage est démantelée de manière décisive, estiment-ils.
Il est injustifié, à leurs yeux, que la Confédération ait "déboursé des milliards pour venir en aide aux responsables de la crise (sauvetage de l'UBS)", que "des managers incompétents continuent d'encaisser des bonus de plusieurs millions", et qu'elle veuille maintenant "amputer les prestations pour les victimes de la crise".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS