Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et ses collègues se sont mélangés à la population de St-Imier lors de la traditionnelle course d'école du Conseil fédéral.

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

La traditionnelle course d'école du Conseil fédéral mène jeudi les membres de l'exécutif à travers le canton de Berne, canton d'origine du président de la Confédération Johann Schneider-Ammann. Au centre de l'excursion: la visite de St-Imier dans le Jura bernois.

Les conseillers fédéraux ont visité le parc technologique situé dans la zone industrielle de La Clef. Sur place, plusieurs start-up de la région ont présenté leurs nouveaux produits.

Ce n'est pas un hasard que le président de la Confédération emmène ses collègues à St-Imier: la commune a réussi à attirer des ingénieurs qualifiés et à implanter une industrie spécialisée, a révélé à l'ats Johann Schneider-Ammann après la visite.

C'est étonnant, car la région n'a pas une structure économique particulièrement forte, a-t-il ajouté. Il a également souligné qu'elle doit ce succès à ses propres initiatives et que ses innovations n'ont pas été imposées par l'Etat.

Selfie et espace

Le Conseil fédéral a ensuite partagé un apéritif avec la population locale sur la Place du Marché. Les conseillers se sont prêtés au jeu des selfies et ont profité de discuter avec les habitants.

Lors de son discours, le président a souligné la force d'innovation de la région. Les bonnes idées ne viennent pas que de Zurich, de Bâle ou de Berne, a-t-il dit face aux 250 personnes présentes. "La Silicon Valley est partout".

Une visite de la fromagerie de démonstration de l'Emmental à Affoltern a clôturé la première journée. Le président de la Confédération a grandi dans la région.

L'excursion avait débuté sur les bancs de l'université où les conseillers fédéraux ont suivi une présentation sur la recherche spatiale. Willy Benz, une "sommité mondiale dans son domaine", selon M. Schneider-Ammann, et la chercheuse Kathrin Altwegg ont donné des exposés.

Causerie entre conseillers

La course annuelle permet au gouvernement de faire connaître une région et ses habitants, a souligné le président. "Mais c'est aussi l'occasion de parler de manière détendue de thèmes politiques et privés avec ses collègues".

Ces discussions légères pourront se poursuivre vendredi. La deuxième journée aura lieu à Saanen (BE). Les membres du gouvernement chercheront à nouveau le contact avec la population.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS